//
Economie

Allemagne: le moral des investisseurs décroche en août

Le moral des investisseurs en Allemagne a décroché bien plus qu’escompté en août pour s’établir à 10,0 points, lesté par les scandales dans l’automobile, selon un baromètre réalisé par l’institut ZEW et publié mardi.

Cet indicateur mesurant les attentes des milieux financiers allemands pour la conjoncture de leur pays ces prochains mois a perdu 7,5 points par rapport à juillet, marquant le troisième mois de baisse d’affilée.

Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset s’attendaient en moyenne à une baisse plus limitée pour le mois d’août, à 15,0 points.

Le baromètre, obtenu via un sondage auprès de 213 acteurs de la finance allemande réalisé courant août, reste nettement en deçà de sa moyenne de long terme de 23,8 points, comme le souligne l’institut ZEW dans un communiqué.

«Le recul très marqué des attentes conjoncturelles reflète la nervosité ambiante sur l’évolution de la croissance en Allemagne. La croissance moins forte qu’attendu des exportations et le scandale grandissant dans le segment automobile y ont contribué pour l’essentiel», explique Achim Ambach, président du ZEW, cité dans le communiqué.

Les exportations allemandes ont reculé de manière inattendue en juin, selon des statistiques publiées en août.

Dans le secteur automobile, industrie phare de la première économie européenne, les attentes se sont effondrées en août sur un mois (-31,8 points), relève le ZEW.

Les principaux constructeurs allemands, déjà fragilisés par le scandale des moteurs diesel truqués, sont soupçonnés d’avoir établi un vaste cartel pendant plusieurs années. Début août, ils se sont par ailleurs engagés à des mesures pour limiter la pollution émise par les véhicules diesel, dont les consommateurs se détournent de plus en plus.

Les attentes des investisseurs sur la conjoncture en zone euro sont, elles aussi, ressorties en nette baisse de 6,3 points sur un mois, pour retomber à 29,3 points. Les attentes concernant la France en particulier chutent de 11,1 points sur un mois, à 29,8 points.

Un autre baromètre de confiance très suivi par les marchés, l’Ifo du moral des entrepreneurs allemands, sera publié vendredi. En juillet, il avait déjoué les attentes en s’améliorant à 116,0 points, un nouveau record.

La banque centrale allemande a relevé début juin de 1,8% à 1,9% sa prévision de croissance pour le pays, où vont se dérouler le 24 septembre des élections générales.

Discussion

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *