//
Sport

Le PSG remercie Meunier, Saint-Etienne grimpe sur le podium

Le Paris SG, vainqueur poussif de Dijon (2-1) grâce à un doublé de Thomas Meunier, a assuré l’essentiel en confortant sa place de leader de la Ligue 1, samedi lors de la 9e journée, tandis que Saint-Etienne grimpe sur le podium après son succès contre Metz (3-1).

Meunier sauve Paris

Pour son premier match depuis la mise en cause de son président Nasser Al-Khelaïfi par la justice suisse et la Fifa, le PSG n’a pas affiché une grande sérénité.

Mais il a assuré l’essentiel face à Dijon (2-1): grâce à un doublé libérateur de son latéral droit (70, 90+2), le club parisien a encore creusé l’écart en tête du classement en comptant désormais six points d’avance sur son principal poursuivant Monaco (2e, 19 points) défait in extremis à Lyon (3-2) vendredi.

Le déséquilibré duel entre la meilleure attaque (27 buts) et la plus mauvaise défense du championnat (17 buts) avant la rencontre ne l’a finalement été que sur le papier, tant la formation dijonnaise n’a montré aucun complexe, surtout en première période. Sans parler de l’inspiration lumineuse de Benjamin Jeannot, auteur d’une brève égalisation en fin de match d’une pure reprise de volée (87e)…

Et sans un arrêt d’Alphonse Areola sur une frappe vicieuse du Sud-Coréen Kwon (36e) ou le retourné acrobatique de Papy Djilobodji(52e), les Parisiens auraient même pu être menés au score par d’audacieux dijonnais.

Car à l’image du coup franc magnifique de Dani Alves qui a terminé sa trajectoire en plein sur l’équerre adverse (44e) et la tête de Marquinhos qui s’est écrasée sur la barre transversale (62e), ou les trois occasions immanquables de Kylian Mbappé en l’espace de dix minutes (57e, 63e, et 68e), les coéquipiers de Neymar ont fait preuve soit de malchance, soit de maladresse.

Mais sur une frappe de Neymar encore repoussée par Reynet, Meunier, bien à l’affût, a repris le ballon pour ouvrir le score (70e). Et en toute fin de match, le latéral belge était encore bien placé pour arracher sur le fil un succès inespéré (90+2).

‘Sainté’ sur le podium, Lille n’y arrive toujours

Saint-Etienne de son côté est monté à la 3e place de L1 avant les matches de Marseille (5e, 16 pts) et de Bordeaux (7e, 15 pts) dimanche, respectivement contre Strasbourg et Nantes. Les joueurs d’Oscar Garcia, menés au score dès la 20e minute, ont renversé une situation compromise en inscrivant trois buts dans le dernier quart d’heure ! De quoi continuer à nourrir des ambitions élevées cette saison.

A Lille, le traumatisme du match contre Amiens, où une barrière avait cédé sous le poids de supporteurs lillois lors du derby des Hauts de France le 30 septembre juste après un but lillois, semblait avoir été bien évacué par les joueurs de Marcelo Bielsa.

Menés au score d’entrée de jeu pourtant après le but de Darbion (3e), les recrues Luiz Arajo (12e) et Thiago Mendes (74e) pensaient avoir mis fin à une série de six matches de rang sans victoires, depuis le succès inaugural contre Nantes (3-0). Mais une faute d’Amadou dans sa surface dans les derniers instants du match a provoqué l’égalisation sur penalty de Niane (90+3)…

Le «Celtico» entre Guingamp et Rennes a lui basculé en faveur des locaux (2-0). De quoi plonger les Rennais, désormais classés 15e avec seulement un point d’avance sur la zone rouge, un peu plus dans la crise.

Dans une ambiance très tendue en fin de match, marquée par des échauffourées, les hommes de Christian Gourcuff n’ont pas su garder leurs nerfs, à l’image de l’exclusion de Wahbi Khazri. Ils n’ont plus gagné depuis quatre matches et la situation se complique pour le technicien breton…

Dans les autres rencontres, Angers s’est imposé à Caen (2-0) grâce à une nouvelle prestation haut de gamme de Karl Toko-Ekambi, tandis que Toulouse a mis fin à une série de quatre rencontres sans victoire, contre Amiens (1-0).

Résultats de la 9e journée:

vendredi

Lyon – Monaco 3 – 2

samedi

Dijon – Paris SG 1 – 2

Guingamp – Rennes 2 – 0

Lille – Troyes 2 – 2

Saint-Etienne – Metz 3 – 1

Toulouse – Amiens 1 – 0

Caen – Angers 0 – 2

dimanche

(15h00) Bordeaux – Nantes

(17h00) Montpellier – Nice

(21h00) Strasbourg – Marseille

Discussion

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *