//
France

Le Qatar, un investisseur très présent en France

Le Qatar, avec qui l’Arabie Saoudite et ses alliés ont rompu leurs relations lundi, l’accusant de soutenir le «terrorisme», est très présent en France, notamment dans les domaines du sport, de l’immobilier et de l’industrie.

Très actif depuis une dizaine d’années, notamment via son fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA), le riche émirat gazier a largement investi sous les quinquennats Sarkozy et Hollande, malgré des critiques récurrentes.

Sport et médias

Le Qatar a racheté en 2011 le club de football du Paris Saint-Germain, vitrine du pays en France, qu’il a propulsé en haut de l’affiche – quatre fois champion de France depuis – grâce à des moyens colossaux.

En plus de le doter d’une «locomotive» sportive, le pays du Golfe avait donné une bouffée d’air frais au championnat de France de football, en rachetant en 2012 une partie de ses droits télévisés, via sa chaîne BeIn Sports.

BeIn Sports a toutefois subi un coup d’arrêt en mai, lorsque SFR a racheté les droits de diffusion de la prestigieuse Ligue des champions de football pour la période 2018-2021.

Le Qatar est également propriétaire du PSG Handball, de plusieurs courses hippiques de renom comme le Prix de l’Arc de triomphe, et actionnaire majoritaire du groupe de médias Lagardère (13,03%).

Immobilier et hôtellerie

Spécialisés dans le luxe, des ressortissants de cet Etat du Golfe détiennent les hôtels parisiens Raffles (ex-Royal Monceau), Concorde Lafayette, Peninsula et l’hôtel du Louvre, ainsi que le Martinez et le Carlton à Cannes et le Palais de la Méditerranée à Nice.

Le Qatar est le deuxième actionnaire du groupe AccorHotels, détient plusieurs milliers de m2 de locaux sur l’avenue des Champs-Elysées et près d’un quart de la Société fermière du casino municipal de Cannes (SFCMC), qui exploite le Majestic Barrière et le Gray d’Albion.

L’émir du Qatar possède l’hôtel d’Evreux, niché dans la prestigieuse place Vendôme à Paris, et son frère détient l’hôtel Lambert, à la pointe de l’Ile Saint-Louis.

Industrie

Le Qatar est très présent dans les grandes entreprises françaises avec des participations minoritaires dans Total, Vinci, Veolia Environnement, LVMH, et Vivendi, en plus de détenir les magasins du Printemps.

Sur le plan militaire, il est un excellent client, qui a notamment commandé 24 avions de combat Rafale en 2015, pour 6,3 milliards d’euros.

L’émirat est également partenaire de la Caisse des dépôts, dans un fonds d’investissement de 300 millions d’euros pour les PME françaises innovantes. A l’origine, le Qatar avait évoqué un fonds pour les banlieues, qui avait suscité une forte polémique, en pleine campagne électorale pour la présidentielle 2012.

Discussion

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *