//
Politique

Saint-Martin et Saint-Barthélemy: Macron convoque une réunion à l’Elysée

Emmanuel Macron a convoqué une réunion à l’Elysée samedi à 19 heures sur la situation à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, îles frappées par l’ouragan Irma et en passe d’être affectées par José, a annoncé la présidence à l’AFP.

Participeront à cette réunion, lors de laquelle sera abordée la question de la sécurité, le Premier ministre Édouard Philippe, la ministre des Armées Florence Parly, ainsi que le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb à distance, a-t-on précisé de même source.

Le Premier ministre devrait faire une déclaration à l’issue de cette réunion, selon l’Elysée. Initialement, la présidence avait laissé entendre que le chef de l’État pourrait s’exprimer.

Les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, déjà dévastées par le passage d’Irma, étaient engagées samedi dans une course contre la montre avant l’arrivée de l’ouragan José, qui va interrompre le travail des secours.

Après une nouvelle réunion de la cellule interministérielle de crise, le ministère de l’Intérieur a souligné que le dispositif «destiné à protéger les personnes et les biens, à rassurer et informer la population et à mettre un terme aux actions malveillantes» reposait désormais sur l’action de 410 gendarmes et 80 policiers.

«Les forces de l’ordre sont effectivement engagées sur le terrain et le dispositif est pleinement opérationnel : 6 individus ont été interpellés dans la nuit de vendredi à samedi, portant au total à 11 le nombre de personnes mises en cause depuis le début de l’événement», selon un communiqué.

Et, «dès la fin» de l’ouragan José, les forces de l’ordre seront renforcées par l’arrivée de «deux escadrons de gendarmerie mobile supplémentaires, soit 150 militaires de la gendarmerie», a ajouté le ministère.

Un détachement militaire en appui des forces de l’ordre pour participer aux missions de sécurisation des sites doit être déployé «dans les meilleurs délais».

Par ailleurs, un avion de transport A400M devait atterrir vers 19H00 (heure de Paris) à Fort-de-France afin de permettre l’approvisionnement des îles en moyens logistiques. Et un bateau-citerne appareillera dès que possible avec 350 tonnes d’eau à destination de la population locale.

Discussion

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *