//
Technologie

Smartphones: le taïwanais HTC racheté en partie par Google pour 1,1 milliard de dollars

Le fabricant taïwanais de smartphones en difficulté HTC a annoncé jeudi la revente partielle de ses activités pour 1,1 milliard de dollars au géant américain Google qui cherche à renforcer sa présence sur un marché dominé par Apple et Samsung.

L’accord porte sur les licences de propriété intellectuelle du taïwanais, et le processus de rachat sera achevé début 2018 après feu vert du régulateur, selon HTC.

Le rachat concerne la moitié des équipes de HTC employées dans la recherche, soit environ 2.000 personnes, dont bon nombre travaillent déjà sur le smartphone Pixel du géant de la Silicon Valley.

«Pour Google, cet accord renforcera son engagement et ses investissements dans l’activité smartphone», a déclaré Peter Shen, porte-parole de HTC, lors d’un point de presse à Taipei.

«En sus d’une équipe expérimentée et talentueuse de professionnels, Google continuera d’avoir accès à la propriété intellectuelle de HTC afin de soutenir la famille du smartphone Pixel», a-t-il dit. «Cet accord représente aussi un investissement important de Google dans Taïwan en tant que carrefour clé d’innovation et de technologie».

Le porte-parole s’est refusé à fournir d’autres précisions sur ce rachat mais a souligné que HTC continuerait à développer et à vendre des smartphones sous sa propre marque.

La cotation de HTC avait été suspendue dans l’attente de l’annonce mais le titre avait perdu plus de 12% depuis début janvier.

HTC est déjà l’un des fournisseurs de Google, qui a lancé Pixel, le smartphone sous sa marque, l’an dernier. Le groupe américain s’apprête à dévoiler la deuxième génération du Pixel début octobre, et ainsi confirmer son ambition de rivaliser avec Apple et Samsung.

L’américain vient de dévoiler trois nouveaux modèles d’iPhone tandis que le géant sud-coréen a également présenté récemment sa dernière «phablette», le Galaxy Note 8, qui doit lui permettre de tirer un trait sur la débâcle de sa version précédente aux batteries explosives.

HTC travaille en ce moment sur un nouveau modèle phare de smartphone et continuera à investir dans des domaines comme la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et l’internet des objets, a ajouté M. Shen.

«Cet accord témoigne d’une décennie de relations entre HTC et Google autour du développement de smartphones premium», a déclaré Google dans un communiqué conjoint avec HTC.

Google avait acquis le fabricant de téléphones Motorola en 2012 pour 12,5 milliards de dollars mais s’était résolu à le revendre deux ans plus tard au chinois Lenovo, pour moins de trois milliards de dollars.

HTC était jadis une star dans le secteur extrêmement concurrentiel des smartphones, mais n’a pu tenir son rang face à Apple et Samsung et aux marques chinoises comme Huawei.

HTC a accusé au deuxième trimestre son neuvième trimestre consécutif de pertes (1,95 milliard de dollars taïwanais, 54 millions d’euros).

Discussion

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *