//
Economie

Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance habitation

 

 

Une assurance habitation permet au propriétaire/locataire de se protéger contre des dommages qui peuvent affecter le logement ou ceux des voisins, et mettre en cause sa responsabilité ainsi que celle des membres de sa famille. Que couvre exactement une assurance habitation ? Faut-il opter pour une garantie multirisques habitation pour dormir sur ses deux oreilles ? Dans quels cas est-ce obligatoire ?

Les garanties offertes par l’assurance habitation

Ce qu’on appelle l’assurance habitation désigne, en principe, l’assurance multirisque habitation. C’est le contrat le plus courant et le plus complet. Il combine les garanties des risques locatifs et du « recours des voisins et des tiers ». Voici ce que couvre cette assurance :

  • La responsabilité civile du propriétaire ou du locataire, qui couvre tous les dommages causés à autrui par les personnes qui vivent dans le logement ;
  • La responsabilité civile « vie privée », grâce à laquelle l’assureur se substitue à l’assuré en ce qui concerne l’indemnisation de la victime ;
  • Les dommages aux biens, qu’il s’agisse du logement ou de son contenu (meubles, appareils électroménagers, objets de valeur, etc.) ;
  • La garantie contre les risques de catastrophes naturelles, de cambriolages, de tempêtes et d’actes de terrorisme ;
  • Les dommages causés aux biens des voisins (incendie ou fuite d’eau qui se propagent aux autres logements, etc.).

Au-delà de ces risques systématiquement couverts, chaque compagnie d’assurance propose des offres qui varient. D’autres garanties peuvent être proposées, contre le vol, en faveur d’une protection juridique, etc. Voyez par exemple sur cette page ce que couvre une MRH souscrite auprès de la Maaf.

L’assurance habitation est-elle obligatoire pour le locataire ?

Seule la souscription d’une assurance risques locatifs est obligatoire pour le locataire. Celui-ci peut être contraint d’en fournir une attestation au propriétaire, s’il en fait la demande, au moment de la signature du bail. Ce contrat doit ensuite être renouvelé chaque année par le locataire. À défaut, le propriétaire a le droit de résilier le bail sans préavis s’il a inséré une telle clause dans le contrat.

Toutefois, l’assurance risques locatifs n’est pas nécessaire dans les cas suivants :

  • S’il s’agit d’une location saisonnière
  • S’il s’agit d’un logement de fonction

Ni l’assurance multirisques habitation, ni la garantie « recours des voisins et des tiers », ne sont donc obligatoires pour le locataire.

Est-elle obligatoire pour le propriétaire ?

Le propriétaire du logement n’a pas obligation de contracter une assurance habitation, même s’il est recommandé de le faire. À défaut, tous dommages causés au bien et à son contenu, ainsi que les dommages causés aux tiers par lui ou par un membre de sa famille, seront exclusivement à ses frais.

Le choix dépend également de la situation du propriétaire vis-à-vis de son logement :

  • Pour le propriétaire qui habite dans son logement : s’il n’est pas obligatoire de s’assurer, il est tout de même conseillé de souscrire une solution multirisques habitation afin de se prémunir contre les frais liés à d’éventuels sinistres, et d’assurer son bien ainsi que son mobilier.
  • Pour le propriétaire qui met son logement en location : dans ce cas, comme précisé plus haut, c’est au locataire de souscrire une assurance habitation. Libre à lui de se contenter d’une garantie risques locatifs ou de préférer la protection d’une MRH. Néanmoins, certains types de dommages restent à la charge du propriétaire, notamment ceux liés à un vice de construction ou à un défaut d’entretien de sa part. L’assurance « propriétaire non occupant» permet de se protéger contre ces éventualités.
  • Pour un logement en copropriété : le propriétaire doit se renseigner auprès du syndic afin de savoir si la copropriété a souscrit un contrat global d’assurance et, le cas échéant, pour en connaître le contenu et l’étendue. À charge au propriétaire de choisir une assurance habitation complémentaire, notamment pour les parties privatives. En général, l’assurance contractée par la copropriété concerne la responsabilité civile des copropriétaires et couvre les parties communes de l’immeuble.

Quelle que soit la situation, il est important de s’assurer au mieux pour soi et pour sa famille.

Pour aller plus loin : s’assurer que sa maison soit aux normes électriques et réaliser un devis électricité en toute confiance, la rédaction vous conseille Univ-deviselectricite.fr.

Discussion

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *